Faut-il isoler un faux plafond ?

8, 01, 200 commentaires

Quand vous commencez à chercher, dans votre maison, tous les éléments pouvant être source de déperdition de chaleur, vous allez forcément penser aux murs et à vos combles. Pourtant, certains aspects moins connus méritent aussi votre attention et peuvent changer significativement le confort d’une maison. Un garage en sous-sol mal isolé et c’est toutes les pièces au-dessus qui perdent de la chaleur ou encore un appentis sous une vieille toiture et la pièce entière prend le froid. Une solution existe parmi d’autres : l’isolation de vos faux plafonds. Nous allons voir ce qu’il est possible de faire dans ce cas et surtout comment isoler un faux plafond suspendu afin de faire des économies d’énergie.

Quelles sont les raisons d’isoler un faux plafond ?

En parlant d’économie d’énergie c’est l’une des causes qui revient le plus fréquemment chez les personnes qui souhaitent mettre en place ce genre d’isolation. Il peut aussi s’agir d’améliorer un confort phonique en isolant les faux plafonds au-dessus d’un garage pour reprendre le premier exemple cité. De manière générale, l’isolation d’un faux plafond va vous servir à gérer les ponts thermiques qui peuvent être de grands prédateurs de chaleur !

Bien identifier le type de faux plafond que vous souhaitez mettre en place.

Isolation d'un plafond suspendu
  • Facebook
  • LinkedIn

Avant de vous lancer corps et âme dans des travaux d’isolation il va falloir bien identifier le type de projet que vous avez ou simplement l’existant. En matière de faux plafond il en existe de tous types. Nous allons nous intéresser plus particulièrement à un : le faux plafond suspendu, à ne pas confondre avec le faux plafond tendu qui n’est pas la même technique mais nous allons y revenir.

Faux plafond suspendu

C’est sûrement le plus connu et celui que l’on appelle tout simplement « faux plafond ». Il s’agit en réalité d’une structure additionnelle que l’on pose en dessous du plancher qui peut être composé de divers matériaux. Le plus classique étant le placoplâtre (BA13) mais on retrouve aussi du bois, du pvc ou encore des dalles.

Faux plafond tendu

Le faux plafond tendu quant à lui est composé d’une toile souvent thermocollée sur la surface du plancher. C’est une autre technique moins performante en termes d’isolation mais qui peut s’avérer moins coûteuse. Elle permet de camoufler efficacement un plancher un peu vieillissant par exemple.

Isoler un faux plafond suspendu : ce qu’il faut savoir.

Attaquons-nous à la partie plus opérationnelle de la mise en place d’une isolation d’un faux plafond suspendu. Nous allons voir ce qu’il est possible de faire en fonction de si votre plafond est déjà en place ou non. Nous verrons également les types d’isolant qu’il est possible d’utiliser et enfin comment le mettre en place ou du moins comprendre comment un professionnel de l’isolation va intervenir sur votre habitation.

Votre plafond est-il déjà en place ?

Isolation d'un plafond avec solives
  • Facebook
  • LinkedIn

Dans le cas où votre plafond n’est pas encore en place, vous devrez alors choisir le type de structure que vous voulez adapter à votre plancher puis choisir l’isolant correspondant à cette dernière. C’est le cas le plus facile car vous aurez toutes les possibilités. Si votre plafond est déjà en place alors vous n’aurez pas forcément le choix de l’isolant et de la technique. Soit vous estimez que le mieux est de refaire entièrement votre faux plafond auquel cas il faudra supprimer l’existant, soit vous pourrez percer une entrée dans ce plafond et y insuffler un isolant mousse comme la laine de verre ou la laine de roche. Le mieux reste de vous faire conseiller par un professionnel pour choisir la meilleure solution.

Isoler un faux plafond : quel isolant choisir ?

Pour ce qui est du choix de l’isolant de votre faux plafond suspendu, il en existe plusieurs qui répondent tous aux soucis thermiques que vous pouvez rencontrer. Vous pouvez utiliser des matériaux très présents et reconnus pour leur efficacité comme la laine de roche ou la laine de verre que l’on trouve en rouleaux prêts à installer. Il est aussi possible d’utiliser de la mousse composite de type polyuréthane qui est aussi un excellent isolant phonique et surtout qui est très légère.

Comment mettre en place l’isolant choisi ?

La mise en place d’une isolation sur un plancher bas est à réaliser en 4 grandes étapes. La première est de positionner une cornière de rive au mur autour du plafond. Par la suite, il vous faudra poser un rail sur la cornière tous les 60 cm puis des suspentes. Par la suite vous pouvez alors poser les plaques avec l’isolant en les fixant sur l’armature en place. Enfin, il vous faudra réaliser les finitions en bouchant les trous de vis pour vous assurer d’un plafond bien lisse.

Isoler les faux plafonds, une solution complémentaire à l’isolation globale

Quand vous vous lancez dans des projets d’isolation il vous faudra prioriser vos choix sur les travaux à réaliser. Le plus souvent on regardera le couple coût/efficacité pour faire ce choix et très souvent l’isolation des planchers bas ne sera pas une priorité. Il faudra commencer par l’isolation de vos combles ou de vos murs qui seront bien plus efficace. Pour faire ce genre de choix le mieux reste de vous faire accompagner. Un professionnel de la rénovation sera plus qualifié pour vous aider dans l’ordre des choix que vous devrez mettre en place et surtout pourra vous donner un budget à prévoir pour ce genre de travaux.

Un projet d'isolation ?

ED Ouest accompagne régulièrement des particuliers dans leur projet de rénovation et d’isolation de leur maison.

Votre diagnostic gratuit

Confidentialité

  • Facebook
  • LinkedIn

Être rappelé

Demander un devis

risus. dictum vel, libero libero. quis facilisis ut fringilla elit. ipsum Praesent