Sélectionner une page

Étanchéité d’un toit plat : tout ce qu’il faut savoir !

15, 03, 220 commentaires

Vous projetez qu’une partie de votre logement soit surplombé d’un toit plat ou avez simplement une surface de ce type à rénover ? L’étanchéité d’un toit plat est une chose qu’il ne faut pas prendre à la légère, car elle va conditionner la bonne longévité de tout ce qui se trouve en dessous ! Dans notre article, nous allons aborder tous les points essentiels à connaître avant de vous lancer dans ce genre de travaux. Quelle est la configuration de votre toit ? Quel sera son usage ? Ou encore quelles sont les différentes formes d’étanchéité d’un toit plat ? Voici ce que vous devez savoir pour aborder cette rénovation sereinement.

Êtes-vous réellement dans la configuration d’une étanchéité de toit plat ?

Les toits plats peuvent se décliner en deux grandes familles. L’une regroupe les toitures inclinées à faible pente (moins de 15 %) que l’on retrouve souvent sur des carports ou des vérandas. L’autre concerne les toits-terrasses avec une pente de moins de 5 %. Dans les deux cas, il n’y a généralement pas de charpente mais une structure porteuse réalisée à partir de béton, de bois ou encore de métal. Quoi qu’il arrive, il faut veiller à son étanchéité, cette dernière devant répondre à plusieurs critères. Le premier, évidemment, est celui de ne pas laisser passer l’eau. Le deuxième concerne sa résistance avec le temps ; elle ne doit pas gondoler, se fissurer ou encore se craqueler à cause des éléments extérieurs. Enfin, elle doit être compatible avec les autres matériaux parmi lesquels celui de la structure.

Les bonnes questions à se poser en amont de l’étanchéité de son toit plat

Maintenant que vous savez si vous êtes dans le cas d’une étanchéité de toit plat (toiture inclinée ou toit-terrasse), voici la liste des principales questions que vous posera l’entreprise d’étanchéité des toits-terrasses que vous allez contacter.

  1. Quelle sorte de travaux est-ce ? Rénovation ou construction ?
  2. Quelle est la situation géographique de votre toit-terrasse ? Climat, orientation…
  3. Comment est la configuration de votre toit plat ? Accolé à un bâtiment, angles…
  4. Quel en sera l’usage ? Accessible ou non, végétalisé, avec passage…
  5. Quel est le support de votre toit plat ?
  6. Avez-vous une isolation à réaliser en plus ?
  7. Quel type de protection souhaitez-vous ? Étanchéité, résistance à la chaleur…
réaliser une étanchéité de toit terrasse

L’importance du support pour ce genre de travaux

Il existe trois grands supports de toiture que vous allez rencontrer dans les travaux d’étanchéité de toit plat.

La toiture en bac acier : elle reste relativement légère en comparaison des autres et permet facilement d’adapter toutes sortes de produits d’étanchéité sur votre toit-terrasse.

La toiture en béton : plus lourde, c’est elle que l’on retrouve sur les plus vieilles maisons dotées d’un toit-terrasse et encore aujourd’hui dans certaines constructions contemporaines.

Le toit plat en bois : beaucoup de garages, de carports ou encore d’abris de jardin sont réalisés avec cette technique. Elle offre moins de possibilités, entre autres parce qu’elle est plus fragile que les deux autres, mais aussi parce qu’elle est inflammable !

Il est important d’identifier le type de support à l’avance pour connaître ces possibilités.

Quelles sont les différentes solutions pour l’étanchéité de votre toit plat ?

Parlons maintenant des solutions d’étanchéité les plus courantes sur le marché pour les toits plats. Il en existe de plusieurs types, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Sachez qu’il n’y a pas de mauvaises solutions, il faut seulement les adapter et choisir celle qui va le mieux correspondre à vos besoins.

Bitume monocouche ou bicouche

On parle ici de membrane bitumineuse ou d’étanchéité au bitume d’un toit plat. C’est une solution qui se présente sous la forme d’un rouleau enrobé de bitume et dont les couches vont se souder entre elles grâce à la chaleur. La membrane est généralement couverte à l’aide d’un lestage, car elle supporte mal les ultraviolets.

PVC

L’étanchéité à l’aide d’une membrane PVC est de plus en plus utilisée sur les toits ne nécessitant pas de circulation. Sa finition très propre (souvent de couleur grise ou blanche) isole bien de la chaleur grâce à la réverbération et la matière souple facilite relativement la pose.

Liquide

On retrouve plus rarement ce genre d’étanchéité. Elle ressemble à une sorte de peinture un peu épaisse permettant l’adhérence dans les moindres recoins et se pose à l’aide d’un rouleau. C’est généralement une solution secondaire ou d’appoint en complément d’une autre solution.

EPDM

L’EPDM (éthylène-propylène-diène monomère) estune membrane caoutchouteuse qui se pose en collant les bandes. Elle est très résistante et s’adapte à tous les types de toits plats que l’on rencontre aujourd’hui sur le marché.

Votre toiture plate sera-t-elle accessible ?

C’est certainement l’un des critères les plus importants afin de définir de quelle manière vous allez pouvoir gérer l’étanchéité de votre toiture plate. Les solutions indiquées pour un toit qui sera végétalisé ou qui servira de terrasse ne seront pas les mêmes que celles proposées pour l’étanchéité sur une toiture sans aucun passage. L’avis d’un professionnel du secteur est vraiment indispensable si l’on veut s’assurer de choisir la bonne solution.

Toiture bitume

ED Ouest est un spécialiste de la couverture dont la toiture bitume spécialement pensée pour les toits plats et les toits terrasses.

Votre diagnostic gratuit

Confidentialité

Certifications ED Ouest