Sélectionner une page

L’éco-prêt à taux zéro : une solution pour votre rénovation jusqu’en 2023 !

2, 05, 220 commentaires

Lorsque vous souhaitez vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est une solution plus qu’intéressante. C’est en effet un excellent moyen de financer à moindre coût les travaux d’un vieux logement avec un prêt allant de 7 000 € à 50 000 € au maximum. Bonne nouvelle pour toutes les personnes désireuses de se lancer dans la rénovation, cette aide est maintenue jusqu’en décembre 2023 ! Vous souhaitez en savoir plus sur ce que recouvre l’éco-prêt à taux zéro ainsi que les conditions de son obtention ? Nous vous expliquons tout cela dans cet article.

Qu’est-ce que l’éco-PTZ ?

L’éco-PTZ est un prêt sans intérêts proposé dans le cadre de la rénovation énergétique des logements. De façon plus concrète, cette aide a été mise en place en vue de faciliter la rénovation des logements dits « passoires énergétiques ». Il s’applique dans différents cas mais pas pour tous les types de rénovations ! Les conditions d’obtention sont relativement simples et, avantage non négligeable, il peut se cumuler avec d’autres aides comme l’Anah, les certificats d’économie d’énergie ou encore un PTZ accordé dans le cadre de l’accession de la propriété.

Les travaux d’isolation ou d’installation d’équipements

Le premier axe qui favorise l’obtention d’un éco-PTZ concerne les différents travaux d’isolation ou l’installation d’équipements permettant l’utilisation de sources d’énergie renouvelable. Si cela vous paraît un peu vague, voici les exemples concrets :

  • isolation thermique de la toiture de votre maison ;
  • isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur ;
  • isolation thermique des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ;
  • isolation des planchers bas de votre logement ;
  • installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire ;
  • installation d’un chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Si vous respectez l’une de ces grandes catégories, vous pouvez alors solliciter un éco-prêt à taux zéro auprès de votre banque. Les montants maximaux de l’éco-PTZ sont les suivants :

  • 7 000 € pour une action simple sur les parois vitrées ;
  • 15 000 € pour une action simple de travaux d’une autre nature ;
  • 25 000 € pour un bouquet de deux travaux ;
  • 30 000 € pour un bouquet de trois travaux ou plus parmi la liste.

Bien évidemment, vous avez aussi la possibilité de cumuler d’autres types de travaux que nous allons vous décrire par la suite pour atteindre le maximum de 50 000 €.

ED Ouest Isolation

L’amélioration du niveau de performance énergétique globale

Une autre possibilité en vue d’obtenir le fameux éco-PTZ est d’améliorer de façon notable la performance énergétique de votre logement. Il faut au préalable réaliser un audit énergétique (ce qui est fait avant toute vente par exemple). Une base vous permet de savoir quel genre de travaux vous devez réaliser afin de passer au-dessus du seuil de rendement énergétique nécessaire pour l’obtention du prêt. Plus concrètement, il faut :

  • une consommation conventionnelle annuelle inférieure à 331 kWh/m² en énergie primaire sur les usages chauffage, refroidissement et production d’eau chaude après travaux ;
  • un gain énergétique d’au moins 35 % par rapport à la consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire avant travaux pour les usages chauffage, refroidissement et production d’eau chaude.

Là aussi, l’éco-PTZ est cumulable avec d’autres aides et vous pouvez prétendre à un prêt d’un montant allant jusqu’à 50 000 € au maximum.

La réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif

Le dernier cas possible est la réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif. On ne parle pas ici de tout-à-l’égout mais de microstations, de fosses septiques et autres. Il faut néanmoins impérativement que le nouvel assainissement ne consomme pas d’énergie pour entrer dans les conditions du prêt. Dans ce cas, l’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec d’autres aides telles que celles citées précédemment. En revanche, on ne peut pas dépasser les 10 000 € juste pour ces travaux.

Quels sont les changements depuis sa prolongation jusqu’en 2023 ?

Depuis le début de l’année 2022, le montant maximum de l’éco-PTZ est passé de 30 000 à 50 000 €. La durée maximale du prêt passe aussi de 15 à 20 ans, ce qui permet de l’amortir plus facilement. Le but est de faciliter la transition des logements anciens vers des logements à basse consommation se rapprochant d’un échelon A sur le DPE.

Quelles conditions pour obtenir un éco-prêt à taux zéro ?

Les conditions sont assez minimes si l’on ne prend pas en compte les conditions autres que celle concernant la typologie des travaux. Il faut en effet que le logement soit construit depuis plus de 2 ans et qu’il soit la résidence principale du propriétaire ou du locataire. Pas de condition de ressources particulières pour son obtention. Attention tout de même : les travaux doivent être réalisés par un artisan reconnu garant de l’environnement (RGE). Renseignez-vous bien en amont de votre projet.

Puis-je bénéficier de l’éco-PTZ si je suis dans une copropriété ?

Il est tout à fait possible d’obtenir un éco-prêt à taux zéro dans une copropriété. Les conditions sont sensiblement les mêmes que pour des particuliers habitant dans un logement individuel avec un maximum à emprunter de 50 000 € selon les typologies de travaux effectués. Vous pouvez d’ailleurs vous renseigner directement sur le site du gouvernement pour l’éco-PTZ.

Rénovation de maison

ED Ouest peut vous accompagner dans la rénovation de votre maison et l’estimation du budget nécessaire avec la réalisation de devis.

Votre diagnostic gratuit

Confidentialité

Certifications ED Ouest